La séparation en deux stations distinctes de l’anémomètre et du pluviomètre est volontaire et issue d’une réflexion pratique. Les emplacements idéaux pour les deux instruments ne sont pas les mêmes et les instruments de mesure pourraient se perturber entre eux.

Dans le cas de la Raincrop, on cherche un lieu avec moins de vent, où la station peut être positionnée à l’horizontale. Pour le Windcrop, on peut rechercher des valeurs extrêmes de vitesse du vent (coteaux, vallées…) et/ou proches de zones sensibles (zones humides, point d’eau…) afin d’estimer le risque de dispersion des pesticides lors de la pulvérisation.

L’objectif de séparer en deux stations distinctes le pluviomètre et l’anémomètre est donc de répondre au mieux au besoin de l’exploitant en lui laissant une marge de manoeuvre. Il est également plus facile de déplacer le matériel si on le souhaite.

Avez-vous trouvé votre réponse?