Qu'est-ce que l'évapotranspiration ?

L'évapotranspiration est la combinaison de deux processus :

1. l'évaporation du sol et de la surface couverte par les plantes

2. la transpiration des feuilles des plantes.

Quelle différence entre ETP, ETo, ETc?

Le mot évapotranspiration s'abrège en ETP. On peut parfois le retrouver sous forme de ETo (Evapotranspiration de Référence) voire ETp pour Evaporation Potentielle.

Dans les deux cas est exprimée la demande du climat permettant de quantifier les pertes par évaporation du sol et transpiration des plantes.
Quand on parle de ETc, on fait référence à l'Evapotranspiration d'une Culture. Ceci signifie qu'un coefficient cultural (Kc) a été appliqué afin d'adapter cette demande climatique aux caractéristiques de la culture.

Ainsi, on a:

ETc = ETo x Kc

Le calcul de l'ETo permet de connaître la quantité d'eau nécessaire pour que les plantes aient un développement optimal.

Par conséquent, si l'on veut installer un système d'irrigation, programmer des cycles d'irrigation ou connaître les besoins de chaque culture tout au long du cycle cultural, il est nécessaire de calculer ce paramètre aussi précisément que possible. Il peut être interprété comme la demande en eau exercée par le climat sur la plante.

L'estimation de l'évapotranspiration des cultures (ETc) est obtenue en fonction de deux facteurs (ETc = Kc x ETo) : l'évapotranspiration de la culture de référence (ETo) et le coefficient de la culture (Kc).

L'ETo a été introduit pour étudier la demande évaporative de l'atmosphère indépendamment du type de culture, du stade de développement de la culture et des pratiques de gestion.

L'ETo n'est affectée que par les paramètres climatiques et est calculée à partir des données météorologiques. Les influences de la culture sont prises en compte en utilisant un coefficient de culture spécifique (Kc). Cependant, le Kc varie principalement en fonction des caractéristiques spécifiques de la culture.

➡️ Kc utilisés dans l'application Sencrop

➡️ Plus sur l'Irricrop


Comment calculons-nous l'évapotranspiration ?

Nous prenons en compte 5 facteurs principaux :

  1. l'irradiance

  2. l'humidité relative

  3. la pression de vapeur

  4. la température

  5. la vitesse du vent

L'analyse de l'impact de la variation de la température, de l'irradiance, de la vitesse du vent et de l'humidité relative révèle que l'augmentation du vent entraînant une diminution de l'humidité relative, a un effet considérable sur l'évapotranspiration de référence (Eto).

Les informations sur l'évapotranspiration sont essentielles pour comprendre et gérer les systèmes de ressources en eau.

L'ETP est normalement modélisée à l'aide de données météorologiques et d'algorithmes qui décrivent les caractéristiques aérodynamiques de la végétation et l'énergie de surface.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a amélioré et mis à jour les méthodologies d'estimation de l'évapotranspiration de référence (ETo) en introduisant le concept de culture de référence (herbe), décrit par l'équation FAO de Penman-Monteith. Cette approche a été testée sous différents climats et calculs de pas de temps et est actuellement adoptée dans le monde entier.

Avez-vous trouvé votre réponse?